La technologie n’est-elle pas souvent préjudiciable à la société et ne constitue-t-elle pas la cause de beaucoup de nos problèmes ?

Il y a beaucoup d’inquiétudes infondées quant à la technologie. On confond souvent les problèmes engendrés par le capitalisme qui utilise la technologie à mauvais escient, et la technologie elle-même. Effectivement dans l’histoire du Capitalisme, la technologie a souvent été utilisée à des fins nuisibles pour contrôler les gens ou faire du profit. Par exemple l’arme nucléaire, les chars d’assauts, l’aviation militaire, etc. Les sites internet ou les réseaux sociaux pistent votre vie privée dans le but de vous imposer le plus de publicité personnalisée possible pour vous pousser à acheter.

Dans une Économie Basée sur les Ressources, il n’y a plus de notion de profit, ou d’intérêt à s’accaparer des ressources qui sont devenues le bien commun. Il n’y aura plus d’intérêt à violer la vie privée des gens, à afficher des publicités ciblées quand vous marcherez dans la rue, à construire des avions de chasse pour bombarder un pays adverse.

En réalité, les ressources, les savoir-faire et la technologie sont les seules vraies richesses que nous possédons. L’argent n’est pas une vraie richesse en tant que tel. Si vous vous retrouvez sur une île déserte avec 10 millions d’euros, mais sans ressources – de quoi vous nourrir, vous abriter, vous soigner -, cela ne vous servira à rien.

La technologie comprend tous les outils qui sont capables de nous aider à améliorer notre quotidien. Une simple chaise, une fourchette, un interphone, une douche sont de la technologie, même si on a tendance à les prendre pour acquis. Est-ce-que vous auriez envie de vivre dehors, sans vêtements, à manger avec vos doigts?

Beaucoup de personnes ont peur des robots qui prendraient nos emplois, mais dans une EBR, ces robots sont là pour vous donner plus de temps libre et ne plus exercer des emplois qui seraient pénibles. Vous auriez pourtant un niveau de vie supérieur à celui que vous offre le salaire que ce travail pénible vous offre, mais cette fois-ci sans avoir à le faire puisque le robot le fera à votre place.
Une caissière aura une vie bien plus agréable lorsqu’elle aura accès au même niveau de vie que lui offre son salaire, sans avoir à effectuer la tâche pénible et répétitive de scanner des codes barres toute la journée.

Il y a un fait important à accepter, c’est que la technologie et le progrès humain ne reviennent jamais en arrière, et il vaut mieux avoir un monde dans lequel la technologie sera mis à notre service qu’un monde où elle sera mise au service du profit, du contrôle et de la surveillance des masses dans une économie capitaliste.

D’autres biais de raisonnement sont faits par les personnes qui ne comprennent pas encore assez l’Economie Basée sur les Ressources. Par exemple, si quelqu’un est passionné d’ébénisterie mais que certains robots peuvent le remplacer dans la production de meubles, cela ne voudra pas dire qu’il n’aura pas le droit d’exercer sa passion, bien au contraire. Si son loisir préféré est de fabriquer des meubles en bois pour lui ou pour la communauté, rien ne l’empêchera de le faire par plaisir et accomplissement personnel. Il en est de même pour l’agriculture qui serait automatisée pour fournir la nourriture en abondance à tous les citoyens. Dans les villes de l’EBR on plantera des arbres fruitiers et on créera des grands potagers publics. Si un citoyen aime mettre les mains dans la terre et faire pousser ses légumes, il pourra justement le faire, et il aura beaucoup plus de temps libre pour cela.

Enfin, une des dernières peurs infondées qui reviennent fréquemment est celle de l’intelligence artificielle, et des robots qui prendraient le contrôle de l’humanité. Ce problème se poserait de toute façon dans une économie Capitaliste, et ce problème n’est pas un problème inhérent à l’EBR. D’ailleurs il serait bien plus probable qu’une IA cause du tort à la population dans un monde basé sur le profit.
Ensuite toute technologie peut être construite avec certaines limites. Ces craintes tiennent souvent à des scénarios de blockbusters Hollywoodiens où par exemple une intelligence prendrait le contrôle d’une imprimante en 3D pour imprimer un pistolet et équiper un robot tueur. Mais toutes les intelligences, même artificielles, peuvent être créées avec certaines limites d’action, aussi intelligentes soient-elles. Par exemple, vous n’auriez pas peur que l’intelligence artificielle Alpha Zéro intégrée à un jeu d’échecs qui est capable de battre tous les meilleurs joueurs du monde. Vous n’auriez pas peur que votre lave linge connecté renverse la civilisation humaine ou détruise la planète, car son champ d’action est limité.
Ces clichés ne doivent pas être un prétexte pour vivre dans un monde dans lequel nous nous affranchirions de tout confort technologique, où nous devrions tricoter nos pulls à la main, aller chercher l’eau à la rivière et nous éclairer à la bougie.

Pierre-Alexandre Ponant

Comment agir

Nos propositions

Actualité

F A Q

Nous contacter

Pin It on Pinterest

Share This