Que feront les gens de tout ce temps libre?

C’est finalement assez triste que les gens puissent se poser cette question. Leurs perspectives ont été réduites dans une telle mesure qu’ils n’ont pas d’autre manière de voir la vie que par l’exercice d’un emploi qu’ils n’aiment pas ou qu’ils n’aiment pas en partie. Les enfants, lorsqu’ils sont jeunes, sont curieux de tout. Si cela était entretenu chez eux, les enfants pourraient disposer d’un éventail de centres d’intérêt et de capacités bien plus larges. Cette culture fonctionne parfaitement lorsqu’il s’agit de limiter les intérêts, les opportunités et les capacités des gens, de sorte qu’elle les conditionne à être paresseux. Les gens auront tout loisir de s’adonner aux domaines qu’ils aiment, que ce soit la musique, les arts, le sport, le voyage, le développement personnel, l’astronomie, la biologie, les mathématiques. Des grands génies comme Einstein, Tesla ou Pasteur ne faisaient pas leurs découvertes pour l’argent, mais bien par passion et par curiosité. Les métiers monotones et pénibles seront automatisés au maximum grâce aux progrès de la technologie.

Pierre-Alexandre Ponant

 

Comment agir

Nos propositions

Actualité

F A Q

Nous contacter