Mais si les machines remplacent les métiers rébarbatifs cela oblige à avoir d’autres métiers,  comme les concepteurs et réparateurs de machines. Au final on aura toujours besoin d’autant de travailleurs, seulement les métiers seront différents..

Ceci est une opinion fausse puisque les faits démontrent le contraire. Sur beaucoup de tâches les machines sont en réalité beaucoup plus productives que l’homme.  Si l’on compare le rendement énergétique des machines au rendement humain, chaque français possède en réalité l’équivalent de 416 esclaves qui travaillent pour lui 24h/24h et 7j/7 lui permettant d’avoir accès au niveau de vie qu’il a actuellement.

http://energity.bzh/index.php/2018/03/08/esclavage-et-esclaves-energetiques/

Le prestigieux cabinet McKinsey a aussi publié une étude montrant que pour 16 emplois perdus avec le chômage technologique seulement 1 était créé en contrepartie, et il ne faut pas oublier que les machines de demain dureront beaucoup plus longtemps sans obsolescence programmée.

https://www.mckinsey.com/featured-insights/future-of-work/jobs-lost-jobs-gained-what-the-future-of-work-will-mean-for-jobs-skills-and-wages#

Comment agir

Nos propositions

Actualité

F A Q

Nous contacter

Pin It on Pinterest

Share This